Les mass médias nous abrutissent…

Publié le par Aimé Richard

I'm So So DefChacun est libre de penser ce qu’il veut dans la mesure où on veut créer une société démocratique. Mais le fait d’avoir une pluralité d’opinions n’empêche de porter un jugement sur ce que pense l’autre car le choix démocratique n’est pas forcement le meilleur. La masse peut être manipulée et porter son choix sur un usurpateur comme le cas d’Adolf Hitler qui fut porté au pouvoir par un vote démocratique. Un tel choix ne peut qu’être l’œuvre savamment menée par des médias qui malheureusement dans notre pays sont à la solde de certains individus dont le but ultime est de les aider à réaliser leur forfaiture. Sur quoi repose mon affirmation selon laquelle les médias nous abrutissent ? Je pense pour cela que divers éléments sont mis à notre disposition afin de montrer le rôle néfaste des médias sur la conscience collective. Ce rôle est perceptible aussi bien en occident que dans les pays du Tiers-monde comme le Gabon. Mais grâce à la naïveté des populations opprimées et vivant avec le rêve de voir d’apparaître un messie, divers individus se servent de ces moyens de communication afin de faire assoire leur notoriété. 

 

Les médias sont comme je le disais plus haut à la solde de divers individus (cela n’est malheureusement pas l’apanage du Gabon), ainsi leur but est de donner une information qui les arrange et pour cela la vérité est souvent travestie. Ce qui participe à l’espèce de formatage de nos cerveaux car notre réflexion est conditionnée par les informations que nous donnent ces instruments de communication. En effet, lors de certains récents évènements malheureux, on a assisté à une sorte de manipulation des masses via les médias et dans certains cas ce fut à l’échelle mondiale que ce plan fut exécuté (les deux guerres du Golfe, le génocide rwandais, le réchauffement climatique de la terre, les attentats du 11 Septembre…). Pour ce qui est des deux guerres du Golfe, l’envoi des troupes avec le mandat de l’ONU pour la première à l’intervention unilatérale pour la deuxième ne fut basé que sur des informations mensongères défendues à l’ONU par les représentants du gouvernement américain et ces informations furent largement diffusées par les médiats occidentaux notamment CNN.

 

Sur le plan local le constat est le même, tous les médias sont à la solde des individus (qui sont pour la plus part sont des hommes politiques). Ces derniers vont s’opposer par médias interposés et c’est la population qui sera témoin de cette désolation. Nos fameux journalistes vont diffuser une information bien erronée soit pour discréditer les concurrents soit pour faire du dithyrambe à leur patron. Dans tous les cas, les médias locaux ne sont que des instruments de propagande politique. Sur ce fait, ce n’est pas la dernière élection présidentielle qui va me contredire. En effet lors ce cette période ; nos fameux journalistes soi-disant formés dans les plus grandes écoles journalistiques d’Afrique et de certains pays occidentaux, tout comme ceux qui furent formés sur les tas nous ont montré leurs limites et cela n’est pas un point de vue personnel mais bien sûr collectif. Chacun n’avait que pour son candidat, le pire dans tout ceci est que la chaîne qui est censée être nationale a fait son choix jetant les autres candidats en pâture, n’ayant autre choix que de s’exprimer que sur des chaînes périphériques (pour ceux qui avaient la possibilité de le faire évidement).

 

De tous les médias, la télévision est le meilleur instrument de crétinisation de la population. Il suffit de regarder la qualité des programmes que l’on diffuse en longueur de journée, rien n’est vraiment mis en place pour l’épanouissement de la jeunesse tout va dans le sens de la bouffonnerie et rien de plus. Aucun programme n’est réellement instructif. Combien d’émissions portant sur l’éducation sont diffusées par la chaîne nationale chaque semaine ? Et combien de télés novas sont diffusées par jour par la même chaîne ? Je peux affirmer que la différence est très importante. On met plus de temps dans le ludique au détriment de l’instructif, que la jeunesse danse, fornique, boive, se drogue afin d’avoir de bon moutons de panurge bien obéissants et facile à duper.

 

Ayant compris que le Rap était la musique la plus prisée par la jeunesse gabonaise, ils ont trouvé le moyen de le rendre vil (en tout cas c’est le cas de ce Rap qu’ils font passer sur leurs télévisions). Ils veulent tous d’un rappeur qui s’aligne et les politiquement incorrects sont de facto ostracisés par ces médias afin de montrer à la jeunesse la voie à suivre. Le constat est très désolent mais les jeunes semblent tous pris par ce plan machiavélique la preuve ils ont comme idoles que des gens dont la conscience et le sens du respect de la parole donnée ne sont pas aussi important qu’une crotte de chien écrasé. Les rappeurs sont de ce fait pour certains devenus des faire-valoir pour les hommes politiques, on les voit prester à des meetings politiques et certains disent qu’ils cherchent leur argent. Cela est vraiment trop amusant quand on sait que dans leurs textes les mêmes rappeurs dénoncent les agissements de ces hommes politiques. D’autres se défendent en disant qu’ils ne font pas des chansons pour ces derniers mais ce qu’ils ne savent pas c’est que le fait d’être présent aux meetings des politiciens est une forme de promotion pour ces derniers car tous les jeunes qui sont fans de ces rappeurs viendront voir leurs artistiques et par corrélation devront aussi écouter les discours du politicien. Ainsi, pour des objectifs mercantiles, les rappeurs sont obligés d’aseptiser leur rap pour passer en boucle sur les chaînes de télé et de radio.  

 

Les médias se sont développés à une très grande vitesse ces dernières années, leur poids dans la société a aussi grandi. De ce fait, ils sont capables aujourd’hui de faire accepter au peuple son propre bourreau et d’en faire son sauveur (Mba Obame en a fait usage, grâce à la place qu’occupait TV+ dans le paysage médiatique gabonais son discours a touché une bonne partie de la population et surtout par le matraquage qui fut mis en place. Cela a fait que ce type que toute la population maudissait en l’espace de quelque mois devint le moïse de certains). Ainsi, la presse est le meilleur instrument pour cacher la vérité au peuple et de le garder dans l’obscurantisme car ne dit on pas que l’ignorance engendre la peur ? Alors maintenir un peuple au stade où il croit encore au père noël n’est pas un problème pour eux. Chacun est libre de penser ce qu’il veut mais croire intégralement à ce qui est diffusé dans les médias est une erreur à ne pas commettre car chacun de nous semble avoir sa vérité et on accepte une vérité que lorsqu’elle nous arrange. Donc aucune chose n’est réellement faite en toute objectivité. Alors sachons que les êtres humains dans leur processus d’évolution cherchent à survivre et cela passe malheureusement par la domination de l’autre en utilisant tous les moyens mis à leur disposition et de nos jours les mass médias sont le moyen le plus utilisé (que ce soient par les politiques, par les industriels ou par les prédicateurs). Et comme il est écrit dans le premier protocole de Sion « Tout homme a soif du pouvoir ; chacun aimerait à être un dictateur si seulement il le pouvait ». En somme les mass médias sont devenues la matrice indéniable de l’ordre moral.  

 

      

Nguema Ndong Richard A.

Commenter cet article

Aimé Richard 26/11/2010 13:57


je sens que les gens ne sont pas très portés sur le débat.